Plus haut plus vrai

252ÈME ANNIVERSAIRE DU RATTACHEMENT DE LA LORRAINE À LA FRANCE

Le saviez-vous ? La Lorraine est une des dernières régions à avoir été rattachée à la France. Seules la Corse et la Savoie ont été annexées plus récemment, respectivement en 1768-1769 et 1860.

Alors que nous célébrons cette année le 252e anniversaire du rattachement de la Lorraine à la France, replaçons-nous dans le contexte de l’époque pour tenter de comprendre comment la Lorraine a perdu son indépendance. Car c’est une histoire bien complexe…

1-    La situation de la Lorraine par rapport à la France

XVIIe sièCarte du duché de Lorrainecle : les Français occupent à plusieurs reprises le duché afin de l’annexer. Le « duc sans duché » Charles V est exilé à Vienne. Mais finalement, les Français doivent rebrousser chemin, et son fils Léopold peut assurer son pouvoir et s’installer à Nancy. Mais l’Alsace et les 3 évêchés (Metz-Toul et Verdun) sont déjà français depuis longtemps.

Le duché de Lorraine n’est qu’une enclave dans l’est de la France…

2-    La Lorraine et les Habsbourg

1729 : mort du duc de Lorraine Léopold. Son fils François-Etienne lui succède. Mais il a grandi à Vienne et son cœur y est resté… Il projette d’épouser Marie-Thérèse d’Autriche de Habsbourg, fille de l’Empereur du Saint-Empire romain Germanique. Elle doit succéder à son père à sa mort, autrement dit, son futur époux (et donc probablement François-Etienne de Lorraine) deviendra lui-même empereur.

Le duc de Lorraine François Etienne et Marie Thérèse d'Autriche de Hasbourg
Le duc de Lorraine François Etienne et Marie Thérèse d’Autriche de Hasbourg

Compte tenu du contexte conflictuel entre les Français et les Habsbourg, ce mariage ne réjouit pas Louis XV, roi de France. Il faut donc intervenir !!!

3-    La Pologne

La Pologne était une monarchie élective. En 1704, un certain Stanislas Leszczynski est élu roi mais ne pourra pas régner longtemps. Il est en effet chassé du trône par le puissant roi de Saxe, Auguste le Fort (un allié des Habsbourg soit dit en passant…)

Stanislas Leszczynski

Le jeune roi doit donc quitter son pays. Il va connaitre l’exil et errer en Europe en trouvant refuge auprès de quelques familles alliées.

4-    Rapprochement de la France et de Stanislas contre les Habsbourg

Cet exil trouvera une fin heureuse à partir de 1725. C’est en effet cette année-là que l’on vient annoncer à Stanislas que sa fille a été choisie (sur une liste de 99 princesses !) pour épouser le jeune roi de France Louis XV, à la santé fragile. Il faut donc vite un hériter ! Son épouse doit être de sang noble, catholique, et en âge de procréer. Maria Leszczynska est la seule qui remplit ces critères alors que son père est infortuné.

Louis XV et Marie Leszczynska
Louis XV et Marie Leszczynska

5-    Guerre de succession en Pologne

A la mort d’Auguste le Fort, le trône de Pologne est à nouveau libre. Stanislas, bénéficiant cette fois-ci du fort soutien des Français, tente de reconquérir sa couronne perdue. Mais l’Histoire va se répéter et Stanislas, élu pour la seconde fois, est à nouveau chassé du trône par la famille de Saxe.

Cette crise n’est qu’un prétexte pour les Français pour déclarer la guerre aux ennemis de Stanislas… en s’attaquant à la famille de Saxe, les Français s’attaquent en même temps  à leurs propres ennemis. Mais oui, rappelez-vous… les Habsbourg !!! Or ces derniers inquiètent toujours les Français par le mariage qui se profile entre la future impératrice Marie-Thérèse et le duc de Lorraine.

Suite à une énième guerre entre la France et les Habsbourg, Louis XV sort victorieux et pourra imposer ses conditions de paix. 3 décisions importantes vont sceller le sort de notre Lorraine !

Les traités de Vienne (1737-1738) prévoient notamment :
–    François-Etienne de Lorraine pourra épouser sa dulcinée, Marie-Thérèse d’Autriche. Ils vivront heureux et auront 16 enfants… dont une certaine Marie-Antoinette (rappelez-vous… « L’Autrichienne »). Mais pour que ce mariage ait lieu, le duc de Lorraine doit renoncer à son duché. Il recevra en échange le Grand-Duché de Toscane. Ce mariage donne naissance à la maison de Habsbourg-Lorraine.
–    Stanislas, de son côté, doit renoncer à devenir roi de Pologne, bien qu’il soit autorisé à conserver le titre de roi. En compensation, il devient duc de Lorraine. Et voilà comment ce noble polonais arrive chez nous !
–    Enfin, les Français parviennent à leurs fins puisqu’il est prévu que la Lorraine soit rattachée à la France à la mort de Stanislas. C’est donc en viager que ce dernier la reçoit !

Et c’est le 23 février 1766 que notre bon vieux Stanislas s’éteint, si malvenu en 1738 (les Lorrains ne voulaient pas devenir français !!), et finalement si bien aimé (notre « Bienfaisant »). Après 29 ans de « règne », à l’âge de 89 ans. Exceptionnel pour l’époque ! Les Français ne pensaient pas devoir attendre si longtemps. D’ailleurs, ils n’avaient pas lésiné sur le montant de sa rente annuelle, pensant l’enterrer très vite. Mais comme beaucoup de viager, celui de la Lorraine a donc coûté cher à la France !

Source : nancy-tourisme