Plus haut plus vrai

44% des Français jugent l’action d’Emmanuel Macron décevante

Dans le même temps, plus de deux Français sur trois considèrent que le chef de l’État mène une politique en faveur des plus aisés, selon un sondage « L’Opinion en direct » de l’institut Elabe pour BFMTV, publié ce samedi matin.

Emmanuel Macron déçoit 44% des Français
© ludovic MARIN / AFP / POOL Emmanuel Macron déçoit 44% des Français

À la veille de son entretien exclusif à BFMTV, RMC et Médiapart et près d’un an après son arrivée au pouvoir, le président Emmanuel Macron ne met pas tout le monde d’accord. Selon un sondage « L’Opinion en direct » de l’institut Elabe pour BFMTV, publié ce samedi matin, 44% des personnes interrogées jugent aujourd’hui son action décevante (contre 21% deux mois après son élection) tandis qu’elles sont 36% à estimer qu’il est encore trop tôt pour se prononcer. La proportion de satisfaits atteint quant à elle 20%.

Ce sont les cadres qui se montrent les plus positifs, 30% d’entre eux indiquant être satisfaits du travail effectué par le chef de l’État. À l’inverse, chez les catégories populaires, plus d’un sondé sur deux (51%) se dit déçu. La déception est également notable pour les habitants du monde rural et des petites villes (49%). Si les retraités ont peu apprécié la hausse de la CSG, ils se montrent néanmoins les plus patients. En effet, ils sont plus nombreux que la moyenne à trouver qu’il est trop tôt pour se prononcer (41% contre 36%).

Macron toujours vu comme le « président des riches »

Parfois taxé de « président des riches », Emmanuel Macron semble conserver cette étiquette pour une frange importante de la population. 67% des Français considèrent ainsi qu’il mène une politique en faveur des plus aisés. 20% estiment qu’elle est en faveur de toutes les catégories sociales et 6% pensent qu’elle est plutôt en faveur des classes moyennes et des personnes les moins aisées.

Naturellement, ce sont les électeurs de Jean-Luc Mélenchon (84%), Marine Le Pen (82%), Benoît Hamon (81%) et les abstentionnistes (71%) qui trouvent que l’action du chef de l’État est favorable aux plus aisés.

Réformateur

Parmi une liste de neuf qualités entendues dans le débat public à l’égard d’Emmanuel Macron, sa volonté de réformer arrive en première position (35%). 32% des Français citent également sa détermination et 18% sa façon de représenter la France à l’étranger. En revanche, seuls 7% des sondés estiment que la qualité première du président est sa vision pour la France, et 5% l’orientation globale de sa politique. Aussi, ils sont 36% à déclarer ne rien trouver de positif au chef de l’État.

Comme évoqué précédemment, la critique la plus récurrente à son encontre est sa politique en faveur des plus aisés (44%), devant son manque d’écoute des Français (31%) et sa déconnexion des réalités quotidiennes (32%). Moins de 10% des Français citent le fait qu’il ne tienne pas ses promesses (7%) et son excès de communication (6%). Enfin, ils sont 14% à dire qu’ils ne lui trouvent rien de négatif.

Les mesures marquantes du président Macron

Parmi les nombreuses réformes engagées par le chef de l’État, c’est la hausse de la CSG qui a le plus marqué les Français (44%). Par ailleurs, elle est jugée comme la mesure la plus négative depuis le début du quinquennat par 84% des sondés. Vient ensuite la suppression de la taxe d’habitation (38%) qui, à l’inverse, est jusée positive par 72% des personnes interrogées. 33% des Français citent également la réforme du Code du travail et 31% la réduction de la vitesse à 80km/h sur les routes secondaires. Une mesure négative pour plus de trois quarts des sondés (76%).

Enfin, la réforme de la SNCF arrive à la quatrième place des mesures les plus marquantes (29%). 59% des Français la jugent positivement et 40% négativement. Bien que peu citée parmi les mesures marquantes, la réforme considérée comme la plus positive est la limitation du nombre d’élèves par classe de CP et de CE1 dans les secteurs les plus défavorisés (80%).

 

Source : BFM