Plus haut plus vrai

7 idées reçues sur la rougeole

L’Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine a lancé une alerte sanitaire concernant la rougeole. Une maladie méconnue que le Dr Margot Bayart nous aide à comprendre en décortiquant 7 idées reçues.

7 idées reçues sur la rougeole
© Prisma Media 7 idées reçues sur la rougeole

La région Nouvelle-Aquitaine est, depuis novembre 2017, touchée par une épidémie de rougeole. Une infection humaine très contagieuse due à un virus transmis par voie aérienne et entraînant une éruption cutanée. Plus d’une centaine de personnes sont atteintes, dont 32 ont dû être hospitalisées. Dr Margot Bayart, médecin généraliste et vice-présidente du syndicat des médecins généralistes, nous aide à mieux comprendre cette pathologie à travers sept idées reçues.

La rougeole est une maladie grave

Vrai. La rougeole est une maladie qui entraîne des complications neurologiques importantes. Les symptômes (forte température, convulsion) peuvent causer des handicaps sévères chez les enfants.

La rougeole ne tue pas

Faux. La rougeole est responsable, chaque année en Europe, de 35 morts par an*. En 2015, 134.200 décès dus à la rougeole ont été recensés dans le monde.

La rougeole s’est introduit en France

Vrai. La Nouvelle Aquitaine est actuellement touchée par une épidémie. Mais ce n’est pas la première que la France est concernée. L’année dernière, 295 cas de rougeole ont été recensés sur l’ensemble du territoire.

La rougeole touche que les enfants

Faux. La rougeole touche majoritairement les enfants, certes, mais les adultes peuvent être atteints si leur système immunitaire est fragile et que leurs anticorps sont insuffisants. Cependant, la sévérité des complications est moins importante que chez les plus jeunes. Les poussées de fièvre et les problèmes neurologiques liés à cette maladie affectent davantage les enfants car ils sont en plein développement neurologique.

On peut se protéger de la rougeole

Vrai. On peut se protéger de la rougeole grâce à la vaccination. Le vaccin ROR est efficace également contre les oreillons et la rubéole. Depuis début 2018, il est obligatoire en France avant l’âge de 18 ans.

Un seul vaccin suffit pour se protéger de la rougeole

Vrai et faux. Un vaccin oui, mais deux doses sont nécessaires : une première injection puis un rappel. Pourquoi ? Car, sur 100 personnes, seulement 80 vont développer des anticorps. Le rappel permet de s’assurer d’avoir protégé tout le monde. Chez les enfants, la première dose s’effectue en général à l’âge de 12 mois et la seconde – un mois d’intervalle minimum – entre 16 et 18 mois.

Seuls les enfants doivent se faire vacciner de la rougeole

Faux. Comme les individus dont le système immunitaire est fragile peuvent être touchés, le recours à la vaccination est conseillé. Pour éviter qu’une femme enceinte ne contracte la rougeole et qu’elle soit victime d’une fausse couche. De même pour un diabétique sous traitement d’insuline qui peut être sujet à des complications sévères.

*Selon un rapport de l’OMS
Source : Valentine Poignon / Femme Actuelle