Plus haut plus vrai

PANORAMA BANLIEUE

Par Phil Anthrope

 

PANORAMA BANLIEUE

 

J’ai cherché un boulot,

pour sortir de chez moi.

Dans ma banlieue barreau,

on ne s’évade pas.

 

C’est un village clos,

où le béton est roi.

Empilement d’égaux,

entassement de croix.

 

L’été, il fait trop chaud,

l’hiver il fait trop froid.

La fin des idéaux

est mon panorama.

 

L’élu joue le prolo,

périphérie n’est choix

Promesses de bigots

pays du chèque en bois.

 

Les bouches de métro,

tunnel, d’où l’on fuira.

C’est panne sous capot

qu’on ne répare pas.

 

L’été, il fait trop chaud,

l’hiver il fait trop froid.

La fin des idéaux

est mon panorama.

 

Un bébé, pas trop tôt,

devenir un papa

Ça serait rigolo

mais pas dans ce fracas

 

Un jardin même faux,

pour faire premiers pas

mais loin de ce chaos,

je lui souhaite au moins ça.

 

L’été, il fait trop chaud,

l’hiver il fait trop froid.

La fin des idéaux

est mon panorama.

 

Phil Anthrope