Plus haut plus vrai

Une rentrée universitaire… ou plutôt une Entrée universitaire ! Par Océane Fidoudi

Par Océane Fidoudi

étudiant étranger au pays dans lequel j’ai choisi de venir trouver la source de savoir dont j’ai besoin pour compléter mon Baluchon du Savoir… je suis un Être en quête de richesses humaines ; je veux apprendre, et de richesses intellectuelles, je veux grandir…
Le témoignage de Khalil, un jeune homme de 23 ans. La photographie d’un vécu, d’un ressenti que j’ai choisi de partager avec vous chers lecteurs, car il m’a rappelé l’importance de donner vie à ses rêves.

 

Il ne s’agit pas que d’une simple rentrée universitaire pour toi, en effet, tu viens vivre en France, tu quittes ton pays, l’Algérie, pour venir étudier dans un pays où les eusses et coutumes ne sont pas ceux avec lesquels tu as eu l’habitude de vivre jusqu’à maintenant. 

  • Khalil : En effet, pour moi c’est plus une Entrée qu’une Rentrée (RIRES)

Quelles sont tes préoccupations pour cette année à l’université ?

  • Khalil : Ma première préoccupation c’est d’effectuer des études ici, c’est de me former. D’habitude je n’ai pas de préoccupations particulières en ce qui concerne la rentrée universitaire, je suis habitué à retrouver mes amis, mes collègues, mes professeurs. Or, cette fois-ci il y a un changement de pays, je suis seul, je n’ai pas mes amis, personne sur qui compter à part moi-même.

Une langue pratiquée sous un autre angle, dans un autre contexte, dans un autre univers de sens.

  • Khalil : Avant je faisais des études de français dans un milieu étranger à la France, je parlais le français avec ma famille ; maintenant je suis en France (RIRES)

Qu’est-ce qui t’a poussé à prendre une telle décision ?

  • Khalil : C’était une décision personnelle de venir ici, au départ c’était le choix de mon défunt père qui voulait que je continue mes études dans un cadre particulier, que j’ai accès à une autre manière d’enseigner ; ce qui correspondait aussi à mon rêve.

Décision importante dans sa vie, avec ses avantages et ses inconvénients, et qui, par la production d’un dur labeur, par la persévérance, en continuant de croire en son rêve, verra naître les fruits de son effort.

Quelle est ta philosophie de Vie ?

  • Khalil : Un rêve, une ambition.
    J’ai toujours voulu avoir un statut de doctorant en langue française, toujours été passionné par un professeur qui transmet des informations, des connaissances à ses élèves.

Cette passion pour l’enseignement l’a conduit à déterminer les outils dont il aurait besoin pour pouvoir rendre son rêve réel. Il a choisi le savoir, le matériel qui était transmis dans un pays qui n’était pas son pays natal, pour pouvoir construire son rêve.

Partir pour savoir Grandir ?

  • Khalil : Face à une épreuve ;
    C’est très difficile d’être ici, tu ne comptes que sur toi-même, je suis sorti de ma zone familiale, de ma zone de confort. Ce n’est pas facile car il y a le manque du pays, de la famille, mais c’est ce que j’ai voulu. C’est une expérience très enrichissante, je me débrouille par moi-même. Je vis l’exil de mon pays, et dans ma situation, compter sur soi c’est quelque chose dont n’importe qui serait fier.
    Une motivation.
    Il faut continuer à bosser, et quand j’ai eu le résultat de ce pour quoi j’avais travaillé auparavant, ça m’a donné envie de travailler encore plus pour atteindre mon rêve, pour atteindre l’objectif que je me suis fixé ; preuve en est, mon premier rêve est atteint, je suis ici en France (RIRES).

Croire en soi, en ce que nous sommes capable de réaliser, se souvenir de ce que nous déjà traversé, de ce que nous avons déjà surmonté pour être la personne que nous sommes en ce moment même.

Quels sont les ingrédients de ta motivation ?

  • Khalil : Un Amour inconditionnel.
    Ma mère est une source d’énergie ; je me dis qu’il y a une personne qui attend que je donne le meilleur de moi. Ma source de motivation, c’est ma mère, c’est pour qu’elle soit fière de moi, tu vois, tu as le rêve et il y a la mère qui a confiance en son fils.
    Une chance, Des opportunités
    C’est de la confiance, et je vais saisir cette chance que l’on m’a donné. Quand on a une chance, il faut la saisir.
    Persévérer, ne pas abandonner
    On a toujours des problèmes, mais il ne faut pas se décourager, on se rappelle de nos motivations rien n’est facile, le fruit de plusieurs années de travail c’est une fierté.
    Nos valeurs, Un Respect que l’on s’octroie
    Mes convictions. On doit Savoir s’intégrer, et ne pas oublier ses valeurs, ses convictions. Prendre le meilleur où qu’il se trouve.

Ce ne serait pas un élément mais la fusion de plusieurs éléments associés à leur fidèle respect qui aurait assuré à Khalil un parcours dont il est fier, dont il s’estime chanceux, dont il s’estime grandit.
La chance se cultive, nous avons tous un capital « Chance ». Or, la plupart du temps, nombres d’entre nous ne perçoivent pas ce capital « chance ». Une cause possible parmi tant d’autres : nous n’avons pas les bonnes lunettes, ce sont celles de nos voisins. Souvent, nous choisissons de percevoir notre chance, notre vie à travers l’interprétation que nous nous faisons du filtre perceptif d’autrui.

Une rentrée universitaire… ou plutôt une Entrée universitaire ! Par Océane Fidoudi
Une rentrée universitaire… ou plutôt une Entrée universitaire ! Par Océane Fidoudi

En prenant conscience des facilités, des valeurs avec lesquelles nous avons grandis, avec lesquelles nous grandissons chaque jour et auxquelles nous pouvons décider d’accorder une discipline et un fidèle entretien, nous pouvons nous laisser la possibilité d’accompagner la réalisation de nos rêves aux plus hauts degrés d’un destin dont nous pensons parfois connaître la portée.
« Parfois », car la construction de Notre rêve vient aux côtés de bienfaits auxquels nous ne nous attendons pas nécessairement. Khalil ne s’attendait pas à ce que son récit influence la rédaction de cet article, mon histoire, ou même la tienne cher lecteur.
Vivre Mon rêve, car nul autre que Moi ne peut vivre Ma Vie, voir le monde comme je le vois. Je suis Unique, Nous sommes Uniques. Nous sommes tous des étudiants à l’Ecole de la Vie.
Voici le message que j’ai souhaité transmettre en cette rentrée universitaire, un message d’espoir.
Bonne rentrée à tous !

« Le succès est un chemin que la patience et le travail rendent accessible. »
Citation de Pierre-Simon Ballanche ; Fragments (1808)